Se lancer dans la photographie animalière

J’ai longtemps habité à la campagne, entouré de forêts. Si j’ai depuis rejoint la ville, je reste un amoureux de la Nature, qui adore partir à la chasse… aux images dans la campagne alentour.

Une simple balade en forêt permet de se ressourcer et de se changer les idées, mais c’est encore plus efficace quand, équipé de son appareil photo, on cherche à capturer des animaux sauvages dans leur environnement. Concentration, discrétion, patience… tout cela ne laisse que peu de place pour les pensés parasites.

Etre discret

S’il est difficile de s’approcher au plus près du gibier, il faut tout de même pouvoir se déplacer discrètement. Pour moi, cela repose essentiellement sur deux points :

  • Faire attention à où l’on met les pieds, pour faire le moins de bruit possible.
  • Porter des vêtements de couleur sombre, voire en tissu de camouflage.

Ce sont en effet le bruit et le mouvement qui alarment le plus facilement les animaux. Attention cependant aux odeurs selon le sens du vent.

Etre patient

Le plus efficace est souvent d’être immobile, au bon endroit, pendant un bon moment. Cela nécessite de connaître un minimum l’endroit et les habitudes de la faune locale, mais qu’il s’agisse de petit ou grand gibier, ou encore d’oiseaux, tous reprendront leurs activités normales s’ils jugent que le danger est passé.

En restant au même endroit sans bouger, vous vous fondrez dans le paysage. Pour encore plus d’efficacité, vous pouvez investir dans un filet de
camouflage pas cher et vous en couvrir, tel un sniper digne des meilleurs blockbusters.

Etre équipé

Mon dernier conseil pour prendre des photos en forêt, c’est de vous munir d’un bon zoom. Je suis d’habitude plutôt adepte de la focale fixe, mais dans les bois on est bien souvent assez loin de la « cible », et c’est plus facile de s’en approcher virtuellement en zoomant. Cela vous sera d’autant plus utile si vous vous camouflez à un point fixe.

Si possible, optez également pour un objectif avec une bonne ouverture : il fait sombre en forêt, et cela vous permettra de capter plus de lumière.

Tout ceci devrait vous permettre de prendre prendre de magnifiques clichés !

Premières armes : Canon EOS 350D

Mon choix étant fait, c’est vers un reflex que je me suis tourné. Mais on n’investit pas dans du matériel aussi onéreux sur un coup de tête.
J’ai personnellement eu la chance de me voir confier un EOS 350D (merci Quentin) et quelques objectifs (merci Ecribouille).

Ce modèle sorti en avril 2005 constitue la seconde génération de reflex numériques « grand public » chez Canon. Lire la suite